Nous avons évoqué, longuement, comment est née la Route des Hommes à Visé, dans nos grandes cités, dans les camps de prisonniers. Nous l’avons dit : nous évoquerons encore ces souvenirs dans nos prochaines livraisons. Il est bon de retourner aux sources, de retrouver ses racines, mais l’aujourd’hui est là qu’il nous faut vivre pour préparer demain.
Dans un article récent de nos Responsables nationaux paru dans le beau numéro spécial « Direct » édité par l’ANPAP*, notre Mouvement est présenté – magistralement – dans sa réalité d’aujourd’hui. C’est rafraîchissant…
Et la Route des Pionniers dans tout cela ?
Les anciens qui liront ces lignes chaleureuses, éclairantes, sereines, y retrouveront, c’est certain, la ferveur de leurs jeunes années pour une Route construite, avec foi, sur une charte immuable.
G.D.

* Nous remercions l’ANPAP (Association Nationale des Parents, Anciens Amis du Patro) de nous avoir autorisés à reproduire cet article paru dans son mensuel de novembre 1992. Pour ceux qui l’ignoreraient encore, « ANPAP est l’initiatrice et l’organisatrice des Journées d’ERPENT.